Le dentifrice: oui, non… pas n’importe lequel

Aimée

Comme je pratique le oil pulling quotidiennement, l’idée d’abandonner le dentifrice me trotte dans la tête depuis un bout. Je ne sais pas si les dentifrices sont vraiment nocifs; il est certain qu’ils ne sont composés que de produits chimiques, mais je suis surtout assez convaincue que l’industrie dentaire en général est un immense racket qui ne vise qu’à nous faire sortir l’argent de nos poches en nous racontant que nous puons tous et que nous n’aurons jamais d’amoureux/d’emploi/de promotion si on ne se brosse pas les dents 90 fois par jour, avec une brosse à dents électrique à quinze têtes, sans oublier de nous servir du rince-bouche et du kit de blanchiment (il n’y a que la soie dentaire qui, par sa simplicité et son principe mécanique, trouve grâce à mes yeux).

Par contre, même si je m’interroge sur le bien-fondé du dentifrice, je ne remets pas en cause le brossage lui-même (mais un brossage excessif peut être nuisible pour les gencives et si vos dents ont une tendance à se déchausser).

Je me suis donc brossé les dents avec de l’eau seulement, pendant une semaine ou deux, essayant de me persuader que les bienfaits de l’huile de coco étaient suffisants pour me débarrasser des bactéries et que la friction ferait le reste. Je ne sais pas si c’est parce que mon cerveau a été lavé dès mon plus jeune âge à l’école, à la maison et par la publicité, mais ça me rendait très nerveuse. À part quelques caries durant mon primaire, je n’ai jamais eu aucun problème avec mes dents (si ce n’est qu’elles sont presque inexistantes tellement elles sont courtes). Je me suis donc mise à paranoïer et je savais que, si j’en venais à avoir des caries ou quoi que ce soit, je m’en voudrais à mort.

J’ai commencé à utiliser du bicarbonate de soude – qui semble revenir dans tous mes articles: c’est pas cher, c’est biodégradable et non nocif, et en plus ça fait à peu près tout! C’est facile d’utilisation et ça a un effet blanchissant agréable, peut-être pas aussi drastique que celui du charbon, mais, conjugué au oil pulling, ça donnait un excellent résultat, à mon avis.

MAIS je suis allée lire sur le site de Passeport Santé à ce propos et il est dit que le bicarbonate de soude est effectivement excellent pour la bouche, mais qu’un usage quotidien est dangereux pour l’émail des dents, et qu’on suggère plutôt un usage hebdomadaire. J’étais donc bien fourrée, si vous me pardonnez l’expression pâtissière.

J’aurais pu utiliser l’huile de tea tree; je l’ai déjà fait lors d’un voyage où j’avais oublié mon dentifrice. Mais, même si je sais que cette huile a plusieurs propriétés enviables, elle goûte vraiment trop mauvais (ça goûte le cali***) et je savais que ça me découragerait.

J’ai donc alterné entre le brossage à l’eau, le bicarbonate et le dentifrice ordinaire pendant des jours, incapable de trancher. Heureusement, un pèlerinage à La Mecque des produits cosmétiques écolos allait me montrer une nouvelle voie : le dentifrice en comprimés de LUSH.

Ce type de dentifrice a en fait été conçu par LUSH pour contourner l’utilisation du tube de dentifrice, lequel est non recyclable – et, on s’entend, impossible à vider. Je suis sûre qu’on gaspille des litres de dentifrice juste pour ça. Donc, il s’agit un comprimé qu’on croque, puis on passe la brosse à dents, ça mousse et ça laisse vraiment une sensation de propreté, en ce sens que les dents semblent ensuite lisses sous la langue. Il est, bien sûr! à base de bicarbonate de soude (employé en plus petite quantité que si on se brosse les dents directement avec chaque jour) et d’huiles essentielles, et se décline en différentes saveurs.

Photo: lush.ca
Photo: lush.ca

Il est certain que c’est difficile d’évaluer les vertus et les propriétés d’un dentifrice, puisque les effets se font sentir à long terme (et, en fait, se font surtout sentir si le dentifrice ne remplit pas son mandat). Il faudra donc que je vous revienne pour vous confirmer si je suis bien dans le droit chemin ou plutôt dans le champ. En attendant, utiliser un produit moins chimique et surtout ne plus jeter de tube à la poubelle fait mon bonheur.

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Le dentifrice: oui, non… pas n’importe lequel »

  1. J’avais testé l’oil pulling, mais je ne suis pas assez assidue !! j’arrive pas a le faire tous les jours …
    Je me suis fabriqué un dentifrice : huile de coco, he citron ou menthe verte, argile verte. C’est (dégueu) pas mal !

    J’avoue que j’ai du mal désormais a acheter des produits (meme chez lush ou en boutique naturelle) quand je vois qu’on peut le faire home made.

      1. j’ai préparé une vidéo pour expliquer ça sur ma chaine youtube et sur mon blog.
        Mais ce qui est sur, c’est que le charbon actif, c’est vraiment efficace !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s