Archives pour la catégorie Maison

Expo Manger Santé et Vivre Vert: 20e édition!

Léonie

Aimée et moi sommes des habituées de l’Expo Manger Santé et Vivre Vert. Et cette année, pour célébrer leur 20 ans, l’expo nous promet une édition riche!

L’Expo se réinvente et offrira à ses visiteurs un espace encore plus spacieux, deux scènes éducatives supplémentaires, dont la scène Atelier et la scène Boulangers (pour un total de cinq scènes) et plus d’exposants que les années précédentes!

FullSizeRender.jpg

Cette année, l’Expo s’est donné comme mission d’élever le végétal au rang de vedette des créations culinaires en nous faisant découvrir des aliments et des recettes. Également, cet événement est un incontournable pour découvrir et essayer des produits santé et beauté et des produits non toxiques pour la maison.

Apportez vos sacs, car les exposants offrent toujours d’excellents rabais… Profitez-en pour faire des provisions!

Vous aimeriez gagner une paire de billets? Ça tombe bien, nous en avons une à faire tirer! Rendez-vous sur notre page Facebook pour participer.

Expo Manger Santé et Vivre Vert: les 18 et 19 mars 2017 au Centre des congrès de Québec et à Montréal du 24 au 26 mars 2017 au Palais des congrès de Montréal. Pour plus d’information et pour l’horaire complet des conférences, visitez leur site Internet: expomangersante.com

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.  

Publicités

Entretenir sa poêle de fonte

Léonie

Ma grand-mère m’a donné sa poêle de fonte, qu’elle avait depuis au moins 30 ans.

Ces poêles ne sont pas tuables, mais elles demandent de l’entretien.

Après l’avoir utilisé quelques mois, j’ai décidé de lui faire une petite cure de jeunesse pour lui redonner son éclat d’antan. J’ai même trouvé cette vidéo d’instruction sur YouTube qui détaillait les étapes que ma grand-mère m’avait données.

Pour ceux et celles qui aimeraient avoir les instructions en français, voici les grandes lignes :

img_5904

  • Récurer la poêle à l’eau chaude avec une laine d’acier pour enlever la rouille et les résidus accumulés avec le temps. Il est important de récurer la poêle entière (intérieur et extérieur, incluant la poignée).
  • Bien sécher la poêle, tout d’abord avec une serviette et par la suite en la faisant chauffer sur la cuisinière. En la faisant chauffer, vous éviterez de la faire rouiller.
  • À l’aide d’un essuie-tout, répartir de l’huile uniformément sur la poêle (intérieur et extérieur, incluant la poignée). L’huile de canola est l’huile la plus utilisée pour cette étape, mais si vous avez de l’huile de lin, celle-ci est reconnue pour être plus robuste et être antiadhésive plus longtemps. Si c’est la première fois que vous entretenez votre poêle de fonte, il est recommandé de mettre deux couches d’huile. Il est important d’essuyer le surplus d’huile, car trop d’huile pourrait rendre la poêle collante au toucher.
  • Mettre au four entre 450°F et 500°F pendant une heure. Il est important que la température soit élevée afin que l’huile pénètre bien la poêle, sinon elle pourrait ressortir collante.
  • Une fois l’heure écoulée, éteindre le four et laisser la poêle refroidir

 

Mon expérience :

Ne soyez pas naïfs comme moi… J’ai mis la poêle au four alors qu’il faisait -20 dehors en me disant que la chaleur allait réchauffer l’appartement… Je n’avais pas pensé à la fumée! Résultat? J’ai dû laisser les fenêtres ouvertes pendant 1 heure… Et je ne vous parle même pas de l’odeur!

La poêle de ma grand-mère est redevenue antiadhésive, mais l’huile a fait des coulisses et des taches à l’intérieur, donc elle n’a pas l’air d’avoir retrouvé son éclat.

img_5928

J’ai appelé grand-maman pour lui demander comment elle entretenait ce genre de poêle « dans le temps ». Elle m’a dit qu’elle frottait la poêle avec du gras de lard et qu’elle la faisait chauffer quelques minutes sur la cuisinière. Honnêtement, cette technique semble plus facile et tout aussi efficace. L’important est que le corps gras de la poêle fume quelques minutes. La prochaine fois, je suivrai les conseils de grand-maman (mais avec de l’huile, pas du gras de lard).

Et vous, avez-vous une technique d’entretien pour votre poêle en fonte? N’hésitez pas à partager vos conseils!

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.  

 

Gâteau au chocolat et au fromage à la crème végane

Léonie

Nous avons célébré l’anniversaire d’une amie végane dans notre groupe et pour l’occasion, j’ai décidé de me lancer dans la confection d’un gâteau sans produit d’origine animale. Le gâteau a fait fureur chez les invités et la réaction a été unanime: « Ça parait pas que c’est végétalien! »

Je voulais vous partager ma recette. Je me suis fortement inspirée de mon livre de recettes, The Joy of Vegan Baking.

Gâteau au chocolat et au fromage à la crème végane

13169811_1236064999738882_1094152611_o

Ingrédients:

Gâteau:

  • 1 1/2 tasse de farine tout usage non blanchie
  • 3/4 tasse de sucre granulé
  • 1/2 cuillère à thé de sel
  • 1 cuillère à thé de bicarbonate de soude
  • 1/4 tasse de cacao
  • 1 cuillère à thé de poudre à pâte
  • 1 1/2 cuillère à thé d’extrait de vanille
  • 1/3 tasse d’huile de canola
  • 1 cuillère à thé de vinaigre blanc
  • 1 tasse de lait d’amande non sucré (ou d’eau)

Glaçage au fromage à la crème:

  • 1 paquet de fromage à la crème végane (j’ai pris le Daiya)
  • 1 tasse de sucre à glacer (sucre vanillé)

Glaçage au chocolat:

  • 1/3 tasse de beurre ou margarine végane
  • 2 tasse de sucre à glacer (sucre vanillé)
  • 1/3 tasse de cacao
  • 1 cuillère à thé d’extrait de vanille
  • 1 cuillère à thé de lait d’amande non sucré (ou d’eau)

 

13199301_1236064979738884_1350649328_o

Préparation:

Préchauffer le four à 350 degrés. Mélanger les ingrédients secs du gâteau dans un bol et faire un trou au centre des ingrédients. Verser dans le trou la vanille, l’huile, le vinaigre et le lait d’amande. Bien mélanger le tout. Verser le mélange dans un moule à gâteau préalablement huilé et fariné. Cuire 30 minutes et vérifier la cuisson à l’aide d’un cure-dent ou d’un couteau.

Lorsque le gâteau est refroidi, coupez-le en deux. Personnellement, ma technique préférée pour couper les gâteaux est celle  de la soie dentaire.

Mélanger le sucre à glacer et le fromage à la crème végane dans un bol. Étendre le tout sur le dessus de la partie du bas du gâteau. Déposer ensuite la partie du haut sur le glaçage au fromage.

Mélanger dans un bol les ingrédients du glaçage au chocolat. Mettre en dernier le lait d’amande quelques gouttes à la fois afin d’arriver à la consistance désirée. Étendre le mélange sur le gâteau.

N’oubliez pas de décorer votre gâteau 🙂

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.  

Barres granola maison

Léonie

Il est prouvé depuis longtemps que cuisiner revient moins cher par portion qu’acheter un produit tout fait. Aussi, de cette façon, nous consommons des aliments plus frais, moins transformés et sans produits de conservation.

Je suis une personne paresseuse. Je suis prête à cuisiner, mais il ne faut pas que ça me prenne des heures et il faut que les résultats soient plus grands que les efforts.

J’ai regardé récemment dans Internet afin de trouver une recette de barres granola. J’adore les barres granola, mais je n’en mange pas souvent. La plupart des barres offertes en épicerie contiennent beaucoup de sucre raffiné et peu de bons aliments. Et lorsqu’elles sont plus santé, elles coûtent les yeux de la tête!

Voici donc la recette que j’ai essayée. Cette recette est une excellente base pour expérimenter avec une liste d’ingrédients plus élaborée. Personnellement, j’ai ajouté des pépites de chocolat.

Ma première tentative a été très bien, mais je ferai des ajustements à la prochaine. Je vais mettre des flocons d’avoine à l’ancienne pour une meilleure texture et j’ajouterai des pépites de chocolat pour un goût plus sucré.

IMG_4907.JPG

Barres granola végétaliennes – 10-12 portions

  • 2 ½ tasses de flocons d’avoine (rapides ou à l’ancienne)
  • 1 tasse de noix en morceaux (j’ai pris des amandes)
  • 1/2 tasse de raisins secs
  • 2/3 tasse de beurre de noix (j’ai pris du beurre d’amande naturel)
  • 1/2 à 2/3 tasse de sirop d’érable, de sirop de riz ou de miel pour une recette non végane – ajuster au besoin, si les aliments ne collent pas bien ensemble. (J’ai pris du sirop d’érable.)
  • 1 pincée de sel (au goût)

 

Instructions :

  1. Mélanger les ingrédients secs dans un bol.
  2. Mélanger le beurre de noix et le miel ou sirop dans un deuxième bol.
  3. Incorporer les ingrédients secs dans le deuxième bol et bien mélanger.
  4. Étendre le mélange dans un bol de verre et compacter le tout avec une cuillère.
  5. Mettre le bol au frigo pendant 4 h.

 

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.  

Atténuer la teinture semi-permanente rapidement

Léonie

J’ai voulu changer de tête récemment et j’ai demandé à ma coiffeuse de me faire un ombré dans les cheveux.

Quand je suis arrivée à la maison, je n’aimais pas du tout l’effet du ombré sur ma tête et je regrettais ma décision. J’étais prête à mettre une teinture de pharmacie sur ma teinture professionnelle, mais j’ai décidé plutôt de faire des recherches pour voir si c’était possible d’estomper ma couleur du haut de façon «plus naturelle».

Après quelques heures sur Google, j’ai décidé de passer à l’action et d’essayer un mélange maison pour atténuer ma couleur.

Le truc que j’ai trouvé fonctionne très bien, mais attention, car, à ma connaissance, il ne fonctionne que sur la teinture semi-permanente. Je ne l’ai pas essayé sur la teinture permanente. Aussi, je vous conseille de vous renseigner avant d’essayer, car, même si mes cheveux n’ont pas été abîmés par le traitement, je ne peux pas vous garantir qu’il est inoffensif.

Pour atténuer la couleur d’une teinture semi-permanente, vous devez avoir sous la main de la vitamine C et du shampoing. C’est tout. La composition de la vitamine C entre en conflit avec la composition de la teinture semi-permanente et dissout la couleur. Par contre, la vitamine C assèche le cheveu, alors je vous conseille de faire un masque capillaire hydratant par la suite.

J’ai écrasé des comprimés de vitamine C avec un rouleau à pâte (je dirais une dizaine de comprimés) et j’ai mélangé le tout avec du shampoing anti-pellicule Selsun Blue (car le shampoing anti-pelliculaire est reconnu pour faire disparaître la couleur dans les cheveux plus rapidement). J’ai mélangé le tout pour arriver à une pâte un peu liquide (de la même consistance qu’un shampoing colorant). Ensuite, j’ai mis le mélange avec mon pinceau à coloration, j’ai placé un sac du plastique sur ma tête et j’ai attendu.

J’ai fait le traitement 2 fois en 2 jours. Chaque fois, j’ai laissé le tout reposer environ 45 minutes. Voici les photos des résultats. Semble-t-il que ce mélange fait des miracles sur les cheveux teints avec du Manic Panic. Si ça vous intéresse, je vous conseille de faire une recherche sur YouTube…

De gauche à droite: frais teint, après 1 traitement, après 2 traitements

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.  

 

Les cotons-tiges: un mal nécessaire?

Aimée

Cet été, Hélène Laurin m’a posé une question sur notre page Facebook (désolée, Hélène, je suis très lente, mais je finis généralement par aboutir!): y a-t-il des options plus écologiques que des cotons-tiges pour se curer les oreilles, si on excepte le lavage «à la mitaine»?

Premièrement, je me suis informée et je peux vous dire que les cotons-tiges de marque Q-tips sont compostables, car ils sont composés de coton et la tige centrale, de carton. Les cure-oreilles d’autres marques sont souvent montés sur des tiges de plastique; à moins de couper et de composter les bouts, puis de recycler la tige, ça finit malheureusement dans la poubelle! 😉

Je suis ensuite tombée par hasard sur ces cure-oreilles de marque Organyc, à la boutique La Brande d’olivier, à Verdun :

IMG_1242

Ils sont également compostables, faits de coton – biologique cette fois – et de carton. Ça nous offre l’occasion d’encourager une compagnie à plus petite échelle que le géant Unilever. Pour ma part, je les trouve bien efficaces. J’ai demandé à mon chum de les essayer, car il ne jure que par les Q-tips originaux! Il déteste les marques génériques, qui selon lui manquent de coton (au point que ça lui ferait mal à l’oreille!). Alors, son verdict: les cotons-tiges Organyc ne sont pas «cheap», mais le coton est un peu serré au bout. Ils sont donc tolérables, mais selon lui pas à la hauteur des vrais de vrais Q-tips! Je vous laisse en juger par vous-même, si le cœur vous en dit. Par ailleurs, Organyc vend aussi des serviettes hygiéniques et autres produits pour les femmes, aussi à base de coton biologique.

Un cure-oreille réutilisable

Par curiosité, j’ai fouillé sur Internet et j’ai découvert l’Oriculi de Lamazuna, un bâtonnet de bambou réutilisable; fini, cotons-tiges et déchets!

Source: lamazuna.com

Il s’agit donc d’une solution à la fois économique et écologique. Je ne me le suis pas procuré encore, donc je ne l’ai pas essayé; cependant, je peux vous dire que la blogueuse de Pimp and pomme avoue avoir été très sceptique au départ, avant de finalement l’adopter. Si vous vous laissez tenter, ne manquez pas de me donner votre opinion! J’avoue pour ma part être très intriguée. Même si je composte mes cotons-tiges, l’élimination des déchets à la base est bien sûr un idéal que je vise! 🙂

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.  

Friser ses cheveux sans chaleur et sans dépenser un sou

onie

J’essaie d’utiliser de moins en moins mon fer plat ou mon fer à friser, car mes cheveux sont endommagés par l’utilisation quotidienne de ceux-ci. J’ai testé les rouleaux à friser, mais c’est tout un défi de dormir avec ça sur la tête! Et puis, le look que donnent les bigoudis est un peu trop parfait à mon goût.

Ma grand-mère m’a parlé alors des guenilles. «Dans le temps», comme elle le dit si bien, les femmes prenaient des morceaux de tissu, les déchiraient ou les coupaient en languettes.

Voici comment faire : après la douche, rouler ses cheveux humides à l’aide des morceaux de tissu. Le lendemain matin, il suffit d’enlever les tissus et de secouer sa tête.

That’s it.

Parce que je suis une personne très visuelle, je vous ai détaillé les étapes avec des photos.

Technique:

  • Coupez des lisières de tissu dans un vieux vêtement bon pour la poubelle.

SAM_0285

  • Nouez le bas de la mèche de cheveux que vous aimeriez boucler.

SAM_0288

  • Roulez la mèche de cheveux et nouez-la à nouveau pour qu’elle reste en place.

SAM_0304

Pour créer du volume

  • Si vous aimeriez du volume, mais pas nécessairement des boucles, l’important est d’y aller par grosses mèches.

SAM_0287

  • Utilisez vos doigts pour créer de grosses boucles. Une fois la mèche attachée, mettez une bobépine pour que la mèche reste en place.

SAM_0290SAM_0297

  • Personnellement, je sépare mes cheveux en 5 grosses mèches: mon toupet et 2 mèches chaque côté de ma tête.

SAM_0303

Résultat:

IMG_3876

Pour des boucles

  • Si vous aimeriez des boucles, les cheveux doivent être séparés en plusieurs mèches et les mèches doivent être roulées plus serrées. J’ai fait environ 10 mèches.

SAM_0306SAM_0305

Résultat:

SAM_0315SAM_0316

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.  

Chaussure à son pied

Agrandir les souliers de cuir et éliminer les cernes d’eau

Aimée

Je m’achète rarement (voire jamais) des souliers en ligne et les seules fois où je le fais, ils ne me font pas… évidemment! Alors que, dans tous les magasins de la ville, je porte la même pointure. J’ai craqué pour ces superbes Miz Mooz que j’admirais depuis des mois – voire des années! – et que je pouvais enfin me permettre parce qu’elles étaient en solde. Pas question que je m’en défasse… même si j’arrivais à peine à entrer mes pieds dedans et que je ne pouvais pas les supporter plus de dix minutes.

Je pense que je dois ici vous préciser que je ne porte jamais de talons hauts (oui, pour moi, ça compte pour des talons hauts!) et que je ne possède pas beaucoup de paires de souliers. Donc j’étais donc étrangement obsédée par celle-ci en particulier! 😉

J’ai essayé plusieurs trucs que j’ai trouvés en ligne, mais certains ne convenaient pas du tout, par exemple les mouiller et les enfiler avec de gros bas… parce que c’était encore plus impossible de rentrer mes pieds dans les souliers avec des bas!

Les souliers pré-opération agrandissement
Les souliers pré-opération agrandissement

Ce que j’ai fait: j’ai rempli d’eau des sacs Ziploc, que j’ai ensuite placés dans les chaussures avant de les remiser au congélateur. En gelant, l’eau occupe plus de place et ça étire le cuir des chaussures. J’ai ensuite porté ces dernières longtemps et le tour était joué. MAIS…

L’eau a fui durant le processus et mes chaussures étaient décorées de superbes cernes. Je vous suggère donc de vous assurer que les sacs que vous utiliserez sont parfaitement étanches avant de procéder! C’était maintenant l’heure d’essayer un nouveau truc virtuel! 😉

J’ai vaporisé mes chaussures avec un mélange d’eau et de vinaigre, que j’ai essuyé immédiatement. Ensuite, j’ai frotté de la Vaseline sur les souliers. Ça a très bien fonctionné, mais il a fallu que j’attende quand même un peu avant de voir l’effet.

D’ailleurs, je vous recommande d’étendre l’eau vinaigrée et la Vaseline sur toute la surface des souliers, et non pas juste sur les cernes, car ensuite il en résulte une différence de teinte (peut-être pas sur des souliers noirs; les miens étant rouges, ça paraissait). Cependant, après plusieurs jours, la différence n’était presque plus notable.

Deux semaines après avoir subi le nettoyage, mes souliers ont une teinte assez uniforme et on ne distingue plus vraiment les cernes
Deux semaines après avoir subi le nettoyage, mes souliers ont une teinte assez uniforme et on ne distingue plus vraiment les cernes

Donc, même si vos souliers vous font, mais que vous vous faites prendre par un gros orage, vous pourrez essayer cela! 🙂

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.  

Spray désodorisant et désinfectant pour le linge

Aimée

Depuis que je fais de la danse orientale sérieusement, je possède plusieurs costumes coûteux et ouvragés dont il faut prendre soin. Pas question de mettre paillettes, pierres et broderies dans la laveuse! Cependant, Dieu sait si danser est une activité «salissante»… Quand on se donne… on sue et on pue, même dans de belles robes! 😉

Ma professeure Amalia m’a alors donné une recette de spray pour entretenir le costume et éliminer autant que possible les bactéries qui causent les mauvaises odeurs: il s’agit de mélanger une part de vodka avec une part d’eau dans un vaporisateur. Vous pouvez utiliser de l’alcool plus concentré et donc moins cher, mais assurez-vous de le diluer à proportion pour éviter d’endommager les tissus. Je vous conseille également de faire un petit test sur un coin de votre vêtement avant de le vaporiser totalement, au cas où le tissu déteindrait ou que les garnitures s’en trouveraient ternies.

Oups! Je suis à court de vodka.
Oups! Je suis à court de vodka.

Pour une meilleure odeur, vous pouvez aussi ajouter quelques gouttes d’huile essentielle. Je choisis la lavande, qui a aussi des propriétés antibactériennes. 🙂 J’ai aussi mis mon spray à profit lorsqu’on m’a donné un vêtement usagé qui avait séjourné chez des fumeurs. Ça m’a pris deux ou trois vaporisations, mais ça a été plus efficace qu’une nuit dehors et un lavage ordinaire. Je suis venue à bout de l’odeur de cigarette.

J’ai également utilisé la solution pour nettoyer mon voile de soie blanc, que je ne peux absolument pas mettre à la laveuse. Je pourrais le laver à la main, vu qu’il ne risque pas de déteindre, mais, pour avoir déjà voulu laver un voile de soie fuchsia, je ne le recommande pas non plus. Bref, mon voile avait jauni aux endroits où il entre en contact avec mes mains, et il était bien entendu un peu sale à force de séjourner sur les planchers de divers studios de danse. Le spray l’a aidé à blanchir un peu. C’est aussi vrai pour mon costume blanc, qui avait de bizarres de spots roses à certains endroits.

DSC_8140
Vade retro, laveuse! Tu ne mangeras pas mon costume de princesse.

Et voilà! N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires si vous l’essayez. 🙂

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.  

Recueillir l’eau de pluie

Aimée

En Amérique du Nord, on a tendance à tenir l’eau pour acquise. Cependant, avec le réchauffement planétaire et la pollution galopante, l’eau potable sera de plus en plus considérée comme une richesse – malheureusement! Il convient d’éviter de la gaspiller le plus possible. D’ailleurs, à ceux qui ne se rendent qu’aux arguments économiques, vous pourrez expliquer que le traitement des eaux usées coûte extrêmement cher et qu’en y faisant attention, on peut épargner des millions! 😉

Un des bons trucs que j’ai lus récemment était de déposer les plats à recycler dans le fond de l’évier plutôt que de les rincer directement, afin que l’eau qu’on emploie pour nos activités quotidiennes (cuisiner, se laver les mains) coule dessus. D’une pierre deux coups! Sinon, il est possible de récupérer l’eau de cuisson, des pâtes par exemple, pour arroser vos plantes. Pour ma part, je récupère l’eau de pluie pour mon bromelia.

Mon bromelia quand il était en fleur!
Mon bromelia quand il était en fleur!

Le bromelia n’est pas une plante difficile à entretenir, mais qui préfère l’eau non calcaire. L’eau du robinet est donc à éviter dans la mesure du possible, c’est pourquoi je recueille l’eau de pluie. L’hiver, c’est facile; quand il y a de la belle neige blanche qui vient de tomber, je remplis un gros plat et la laisse fondre.

Pour la pluie elle-même, ça peut être plus compliqué qu’il n’y paraît! Au début, j’avais coupé le haut d’un deux litres de Pepsi vide… pour me rendre compte qu’il se renversait au moindre coup de vent! Finalement, j’ai pris un vieux bol de céramique dont je ne me sers pas pour d’autre chose, et j’ai trouvé un endroit où il ne risque pas de se casser, en essayant autant que possible de le dégager du balcon de mes voisins, qui pourrait l’abriter de la pluie.

IMG_1096J’ai remarqué qu’il vaut mieux vider le bol à l’intérieur dans un contenant fermé le plus rapidement possible l’été, sinon l’eau s’évapore trop vite et vous vous retrouverez les mains vides! Il y a aussi beaucoup de brindilles, gravier et autres résidus qui s’accumulent dans l’eau. La filtrer peut être utile si, comme moi, vous utilisez un vaporisateur pour votre plante, car celui-ci pourrait bloquer.

Mon plan pour optimiser ma récolte à l’avenir: trouver un pot à fleur qui s’accroche à la rambarde du balcon pour que mon bol soit plus exposé que maintenant; tant qu’il est par terre, il est dans le chemin et je ne peux pas le disposer à ma guise!

Et vous, avez-vous l’habitude de recueillir l’eau de pluie? Avez-vous des trucs pratiques pour moi? 🙂

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.