Archives pour la catégorie Cancer

À l’essai : les produits Attitude pour le corps

Léonie

Ça faisait quelques mois que je voulais essayer les produits Attitude pour le corps. Je suis déjà une habituée de leur savon à vaisselle et de leurs produits ménagers, que j’aime beaucoup.

L’entreprise québécoise a développé une belle gamme de produits véganes et sans cancérigène, le tout à un prix très abordable!

Shampoing et revitalisant volume et brillance

Je suis une fan finie de la gamme Live Clean quand vient le temps de parler de produits pour cheveux, mais j’étais tout de même prête à laisser une chance aux produits Attitude de me charmer.

Le shampoing a un léger parfum qui donne l’impression de marcher à travers une forêt après la pluie et lave les cheveux en profondeur tout en douceur. Le revitalisant a la même merveilleuse fragrance, mais est très épais et riche. Mes cheveux étaient beaux et soyeux quand je les ai séchés.

Par contre, le tout n’a duré que 24h. Moi qui ai l’habitude de me laver les cheveux tous les 3 et parfois même 4 jours, j’ai dû les laver après seulement 2 jours, car ils étaient déjà huileux et avaient perdu leur corps. Malgré les nombreux points positifs de ces produits, ils n’ont pas réussi à me convaincre de les adopter.

Si vous avez l’habitude de vous laver les cheveux chaque jour, je crois que vous les apprécierez plus que moi!

Attitude.jpg

Gel douche vivifiant

Je ne sais pas pour vous, mais mes attentes envers un gel douche sont en général assez simples. Je veux un gel douche qui hydrate ma peau et la laisse douce. Un gel douche avec une liste d’ingrédients naturelle, bonne pour ma santé et végane. Et une fragrance enivrante.

Le gel douche vivifiant possède toutes ces caractéristiques… ou presque!

J’adore les odeurs très parfumées en matière de gel douche. Celui d’Attitude sent, je dois l’avouer, la glycérine. Même si ma peau était nettoyée, propre et douce, aucune odeur n’était présente pour le prouver et ça ne m’a pas donné le goût de continuer à l’utiliser. Je crois par contre que ce produit plaira à ceux qui aiment un parfum discret.

Mon verdict

Je crois que les produits Attitude pour le corps sont solides sur plusieurs points et valent la peine d’être essayés. Végane, local, sans ingrédient mauvais pour la santé… Ils ont une excellente note globale! Si vous hésitez à les essayer, je vous encourage à faire le saut. Surtout si les points qui m’ont chicotée ne vous dérangent pas du tout!

 

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.  

 

Publicités

Pourquoi choisir une crème solaire minérale? 

Il y a longtemps que les études ont démontré qu’il est important de se protéger du soleil. Par contre, plus récemment, un autre débat fait rage: crème solaire bio minérale ou crème solaire chimique?

Quelle est la différence entre les crèmes solaires chimique et minérale?

Une crème solaire bio privilégiera des ingrédients certifiés biologiques dans sa composition (par exemple les huiles), mais aussi un filtre minéral plutôt que chimique, comme l’oxyde de zinc. Lorsque appliqué, ce filtre reste à la surface de la peau et il bloque «concrètement» les rayons du soleil. Les crèmes solaires minérales sont efficaces immédiatement après l’application, car elles agissent en surface de la peau, créant une barrière entre le soleil et le corps. Elle résiste assez bien à l’eau (ce que j’ai pu constater en allant me baigner avec; on pouvait distinguer une fine pellicule blanche sur ma peau quand j’étais dans l’eau – d’ailleurs, selon Le Pharmachien, c’est une bonne chose), et c’est en la frottant qu’on l’enlève vraiment. Cependant, comme pour toute crème solaire, il est recommandé d’en réappliquer régulièrement, toutes les deux heures, car son efficacité s’estompe avec le temps.

Les crèmes solaires chimiques incluent toutes les marques en pharmacie que nous sommes habitués de voir sur les tablettes. Elle doit être appliquée 20 à 30 minutes avant l’exposition au soleil, pour laisser le temps à la peau de l’absorber. Tout comme la crème solaire minérale, elle est résistante à l’eau et doit être réappliquée toutes les deux heures. Certains prétendent toutefois que des ingrédients utilisés dans la fabrication des filtres chimiques sont cancérigènes.

Deux crèmes solaires minérales à l’essai

Crème solaire Green Beaver

Aimée: Pour ma part, je suis très satisfaite de cette crème, même si j’avais un peu peur au début (je suis assez freak pour les histoires de soleil et j’aurais été vraiment fâchée si j’avais brûlé). La texture d’une crème minérale peut être un peu grumeleuse, mais ça n’a pas l’effet collant qu’on observe avec les crèmes chimiques. Cela a un côté rassurant, car je me disais qu’elle était toujours bien là! Et, après une journée à la plage et plusieurs autres en ville, je peux vous garantir qu’elle fonctionne; le seul coin de mon corps qui a rougi, c’est celui près de mon maillot où j’ai dû oublier d’en mettre. J’en ai racheté pour cette année.

J’utilisais aussi beaucoup la crème de jour Green Beaver, avec un FPS de 15 et aussi à l’extrait de framboisier; cependant, elle n’est plus en production depuis un moment. Je me suis informée et, d’ici l’an prochain je crois, la compagnie lancera une nouvelle crème de jour améliorée. J’ai très hâte, car, pour l’instant, j’utilise une crème de jour au filtre chimique en attendant d’en trouver une qui me convienne.

IMG_1060IMG_1059

Crème solaire Alba Botanica

Léonie: J’ai acheté la crème solaire Alba Botanica à La Pomme D’Api, dans le quartier Rosemont à Montréal. À seulement 6,99$ (en spécial) et avec une note de 2 selon le site Environmental Working Group, elle semblait valoir la peine d’être essayée. Notez que ce produit contient quelques ingrédients biologiques, mais elle n’est pas 100% bio.

Je suis habituée depuis toujours à la crème solaire chimique. En fait, je ne savais pas qu’il existait une option minérale avant l’an dernier, quand Aimée a apporté sa crème solaire Green Beaver à la plage d’Oka. Et j’étais sceptique quant à l’efficacité. De plus, je trouvais que la crème minérale laissait un film blanc sur la peau pas très esthétique. J’ai bien aimé la crème solaire Alba Botanica, mais je n’aime pas en mettre dans mon visage, car elle coule quand il fait chaud. Pour le corps par contre, elle est maintenant un essentiel pour moi!

Aimée: La crème solaire Alba Botanica est efficace. Je trouve qu’elle est moins grasse que les crèmes solaires chimiques. Mais il y a un point négatif: elle coule par temps chaud, quand on sue. J’en ai eu dans les yeux plusieurs fois et ça chauffe. De plus, il faut faire attention quand on en applique, parce que le film blanc tache les vêtements et il faut parfois les laver à plusieurs reprises pour espérer s’en défaire, surtout les tissus comme ceux des maillots de bain. Je pense que l’idéal est de l’utiliser rapidement quand on l’achète, car j’ai l’impression qu’elle devient plus liquide en vieillissant.

IMG_1081

Nous vous invitons à consulter le «score» de votre crème solaire chouchou en consultant le site du Environmental Working Group, vous pourriez être surpris(e) des constatations!

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.  

On a testé pour vous: les déodorants naturels

Aimée et Léonie

Qu’est-ce qu’un déodorant? C’est quelque chose qui devrait nous empêcher de puer. Un déodorant masquera l’odeur de la sueur grâce à de bonnes «senteurs» (je n’ose parler de parfums, car plusieurs y sont allergiques et les déodorants dans la veine de ceux dont il est question ici n’en emploient généralement pas) ou la neutralisera en éliminant les bactéries à la surface de la peau . Un antisudorifique visera plutôt à nous empêcher de suer en bloquant temporairement nos canaux cutanés.

Depuis des années, les antisudorifiques à base d’aluminium, ou encore à base de parabènes, sont réputés cancérigènes, notamment en raison du fait qu’on les applique tout près des seins et des ganglions lymphatiques. Selon la Société canadienne du cancer, à peu près aucune étude ne vient vraiment avaliser cette affirmation. On peut toutefois mettre les chances de notre côté (et permettre à notre peau de mieux respirer et à notre corps de se refroidir, ce qui est le but de la transpiration) en utilisant des déodorants exempts de ces substances.

Voici ceux que avons testés:

IMG_0721

Le déodorant naturel de Green Beaver

Aimée: J’avais de grands espoirs pour celui-ci, car j’aime beaucoup la crème solaire et la crème de jour de Green Beaver, une compagnie canadienne se consacrant aux cosmétiques biologiques. J’ai toutefois été pas mal déçue. J’en suis venue à la conclusion que mettre ce déodorant ou ne rien mettre revenait pas mal au même. Bon, il n’a pas d’odeur, alors c’est normal qu’il passe plutôt inaperçu; mais normalement je ne devrais pas sentir la sueur non plus. J’en applique donc parfois quand je suis à la maison et que je ne fais rien de bien spécial, et encore; dans ce cas précis, souvent je préfère ne rien mettre. Je pense que je vais pouvoir me faire enterrer avec mon restant de déo Green Beaver.

En plus, leur site en français fait peur.

La pierre de cristal de marque Henri Bernard

Aimée: Je suis un peu mitigée à propos de celui-là. Je trouve toujours aussi surréaliste et amusant de frotter mes aisselles – préalablement humidifiées au lavabo – avec une pierre dans un vestiaire public. Les premiers jours où j’ai essayé la pierre de cristal, j’étais conquise: j’étais au Salon du livre, je courais pour travailler entre mes présences là-bas, je prenais des bains de foule, je sortais en manteau d’hiver, etc., et j’avais l’impression de ne pas puer du tout. Jusqu’au moment où, le vendredi soir, alors que nous assistions à un show et que je vantais mon nouveau produit, mon chum me dise : «C’est parce que tu sens, là…»

Après une utilisation plus soutenue, je dirais ceci : ce déodorant est efficace si on le met en se levant ou en sortant de la douche. Il peut prévenir les mauvaises odeurs, mais arrivera difficilement à les masquer si elles se sont déjà propagées. Donc: oui, mais en prévention seulement.

Léonie: J’ai essayé la pierre de cristal alors que j’étais habituée aux antisudorifiques qui bloquent les pores et empêchent de transpirer. Je ne puais pas avec la pierre de cristal, mais j’ai arrêté parce que je trouvais que je transpirais beaucoup. Je devrais réessayer maintenant que je suis habituée aux déodorants.

Le déodorant Attitude

Aimée: C’est à mon avis celui qui se rapproche le plus des déodorants commerciaux qu’on retrouve sur le marché, sur le plan de l’efficacité. Donc, un oui pour moi. Cependant, je sais que Léonie n’en était pas tout à fait satisfaite.

Léonie: De mon côté, j’ai trouvé que je sentais la sueur rapidement avec ce déodorant, même lors de journées où je ne suais pas beaucoup. J’avais beaucoup d’espoir pour ce produit sans ingrédients cancérigènes, mais Attitude n’a pas été à la hauteur de mes attentes.

Déodorants à l’huile de noix de coco de La Prétentieuse

Léonie: Je préfère de loin celui à la menthe, qui laisse un léger parfum frais, à celui aux agrumes. J’alterne entre celui à la menthe pour les journées tranquilles et le Nivea Sheer Comfort au jasmin pour les journées mouvementées (il contient peu d’agents déconseillés et il est sans aluminium, mais ça reste un produit assez chimique. Par contre, il ne me laisse jamais tomber quand je sue beaucoup!). Franchement, le déodorant de La Prétentieuse est le premier, dans les choix naturels, que je garde après l’achat et que j’utilise régulièrement. Comme quoi les recettes les plus simples sont parfois les plus efficaces!

Aimée: J’ai aussi essayé les deux variétés de La Prétentieuse, et je préfère également celui à la menthe, même si l’autre est très bien aussi. Ces déos sont parfois plus difficiles à appliquer, parce que l’huile de coco est solide à la température ambiante, donc s’il fait froid elle se rigidifie. Par contre, on peut facilement remédier à la situation en étendant l’excédent avec le doigt. Je n’ai pas remarqué de traces sur mes vêtements, même si ça paraît gras à première vue. Il s’agit donc d’un produit efficace, à l’odeur agréable mais persistante. Il faut par contre être prêt à accepter une texture différente de celle des déodorants commerciaux, vu qu’il s’agit d’un produit artisanal.

Et vous? Êtes-vous prêts à faire le saut vers la pierre de cristal ou l’huile de coco? 🙂

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.

Préjugés contre le bio

Aimée

En naviguant hier, je suis tombée sur cet article de Passeport santé énumérant (et contredisant) les principaux préjugés concernant l’alimentation bio, sources à l’appui. Oui, manger bio aurait un impact à long terme sur la santé!

Mais bon, je ne suis pas trop convaincue par sa réflexion sur le fait que «finalement, d’un certain point de vue, ça coûte moins cher». C’est sûr que, si on calcule le fait de ne pas fumer et de cuisiner soi-même, on économise, mais les aliments bios sont chers!

Bref, à lire par vous-mêmes pour vous faire une idée! 🙂

L’article sur Passeport santé: Pourquoi et comment on nous empêche de manger bio? Ou les idées fausses sur l’alimentation bio…
Mon billet sur le sujet: Manger bio: comment et… pourquoi?

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.

Le sucre: une maladie?    

Léonie                        

J’ai lu il y a quelques semaines un article troublant, largement partagé sur Facebook, affirmant que le sucre alimentait les cellules cancéreuses. Heureusement, cette information a été démentie par la Société canadienne du cancer depuis.

Par contre, ce n’est pas parce que le sucre ne cause pas directement le cancer qu’il est inoffensif!

Ce beigne contient 28g de sucre (source: dunkindonuts.com)
Ce beigne contient 28 g de sucre et 400 calories (source: dunkindonuts.com).

Les différents noms du sucre 

Je n’ai pas trouvé de tableau exhaustif à vous présenter, mais j’ai quand même monté un petit quelque chose moi-même. Notez que ce tableau n’est pas complet et ne présente pas tous les noms du sucre.

Sucre Édulcorant
Agave Acésulfame de potassium / acésulfame K / E950
Amidon Aspartame
Cassonade Isomalt
Concentré de jus de fruit Isomaltulose hydrogéné
Dextrine Lactitol
Dextrose Mannitol
Extrait de malt d’orge Néotame
Fructose Saccharine
Glucose Sirop de sorbitol
Jus de canne à sucre Sirop de polyglycitol
Lactose Sorbitol
Maltodextrine Sucralose
Maltose Xylitol
Mélasse
Miel
Saccharose
Sirop de fructose
Sirop de maïs
Sirop de malt
Sirop de riz
Sirop de sorgho
Sirop d’érable
Sucre (blanc, turbinado, brut, etc.)
Xylose

Le sucre et la maladie

Le sucre est souvent pointé du doigt, que ce soit lorsqu’on parle des causes du diabète, de l’obésité, des maladies cardiaques ou d’ACV, et j’en passe. Et l’argument suprême pour les filles : selon l’entraîneur Maxence Roy, le sucre est LA raison pour laquelle nous avons du ventre.

Depuis la mort de mon père, décédé un an après avoir été diagnostiqué diabétique de type 2, je me remets en question face à ma relation avec le sucre.

Spoiler alert: c’est une relation malsaine.

Ceux qui sont, comme moi, des bibittes à sucre sauront de quoi je parle. C’est une drogue. On en a besoin et, quand on décide qu’on en veut, on ne pense qu’à ça. Le sucre m’obsède et je ferais tout pour en avoir quand l’envie me prend d’en manger. Quand je suis triste, quand je suis heureuse, je veux manger du sucre.

Plusieurs parlent de dépendance face au sucre. Ai-je une dépendance au sucre? Oui. Et j’aimerais me débarrasser de cette dépendance. J’ai donc décidé de suivre les conseils de Maxence pour 1 mois. 1 mois à couper tous les sucres ajoutés dans la nourriture, à réduire ma consommation de sucre à moins de 15 grammes par jour. Par contre, je me donne droit à une tricherie par semaine.

Je coupe complètement :

  • Sucre, cassonade, miel, sirop d’érable, etc.
  • Liqueur, jus, boisson sucrée
  • Biscuit, muffin, barre tendre et céréales sucrées
  • Pâtisserie, gâteau, tarte, crème glacée
  • Chocolat, caramel, fruits en conserve
  • Compote de pommes et beurre d’arachides sucrés
  • Alcool sucré

Avez-vous déjà essayé de faire une cure de sucre ? Voulez-vous essayer d’en faire une avec moi ? N’hésitez pas à commenter 🙂

À suivre…

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.

Le soleil: cet ennemi qu’on aime tant

Léonie

Quand j’étais jeune, je n’attrapais jamais de coups de soleil. Et je ne portais pas souvent de crème solaire (ou de la FPS 15 seulement). La hausse des FPS dans les bouteilles nous le confirme : le soleil est de plus en plus dangereux. Et que dire de la photo de ce camionneur?

Quand je me suis fait opérer au cou, le chirurgien ne m’a donné qu’un conseil afin de minimiser l’apparence de ma cicatrice: «Protégez-vous du soleil!» Pour au moins 1 an, je devais mettre de la crème soleil à chaque sortie en plus de porter un foulard. Résultat? Personne ne remarque ma cicatrice !

De plus, les esthéticiennes et les scientifiques (je vous conseille cet article paru dans Le Figaro) vous le confirmeront: il faut se protéger du soleil afin d’éviter de vieillir prématurément. La crème solaire a même été jugée plus efficace que la plupart des crèmes antirides disponibles en magasin.

Pourquoi payer plus de 80$ pour une crème décevante alors que la crème miracle est à moins de 10$?

IMG_2869
Voici une photo de moi, prise 11 mois après l’opération. Êtes-vous capable de faire la différence entre mes plis de cou et ma cicatrice ?

Comment choisir sa crème solaire

Quel FPS choisir?

Ce n’est pas évident de choisir une bonne crème solaire. Personnellement, je pensais que plus le FPS était élevé, plus la crème était efficace. Selon le Pharmachien, il n’en est rien. Au dessus de FPS 50, ce serait simplement une question de marketing.

Crème solaire minérale ou chimique?

À la base, les deux fonctionnent bien. La principale différence entre les deux est que la crème solaire minérale n’est pas absorbée par la peau et elle laissera donc un mince film blanc sur votre peau. Les crèmes solaires minérales réfléchissent les rayons du soleil et les rayons UV et les crèmes faites à partir de produits chimiques les absorbent afin qu’ils ne soient pas absorbé par la peau. Évidemment, si vous désirez minimiser votre exposition aux produits chimiques, la crème solaire minérale serait un meilleur choix.

Comment savoir si notre crème solaire n’est pas dommageable pour notre santé?

Il est important de vérifier la liste des ingrédients. Par exemple, Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) considère que le dioxyde de titane serait un cancérogène possible.

Voici quelques ingrédients que Passeport Santé déconseille lorsque vient le temps de choisir une crème solaire:

  • Oxybenzone (BP-3 ou BZ-3)
  • Benzophénones (BP-1, BP-2, BP-3 ou BZ-3, Escalol 567, Uvinul M40, Uvasorb Met)
  • Octyl-méthoxycinnamate (OMC)
  • 4-méthylbenzylidène camphre (4-MBC)
  • 3-benzylidène camphre (3-BC)
  • PABA (la majorité des produits solaires n’en contiennent plus)

Finalement, il existe un site (en anglais seulement) afin de vous aider à choisir votre crème solaire: Environmental Working Group. Il est possible de chercher selon des critères précis et/ou par marque.

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.