Archives du mot-clé Insomnie

1 mois sans sucre – les observations post-défi

Léonie

Mon mois sans sucre est maintenant terminé et l’heure est au bilan. Voici quelques observations:

Sevrage

On m’a souvent dit que, lorsqu’on arrêtait le sucre, on passait par une période de sevrage. Deux jours après avoir commencé mon défi, j’ai eu un des pires maux de tête de ma vie. Les acétaminophènes, le froid, rien ne m’aidait. À part ce mal de tête, je n’ai pas vraiment remarqué de symptômes physiques.

La deuxième semaine, j’ai trouvé que j’étais naturellement de meilleure humeur que d’habitude. Pendant le jour, j’avais plus d’énergie et, le soir, je m’endormais plus facilement. Je crois que baisser ma consommation de sucre a eu un effet direct sur ces deux derniers points.

Moins de sucre et plus de fruits

Je grignotais souvent le soir: biscuits, crème glacée, bonbons, gâteaux… tout y passait. J’ai remplacé mon snack sucré du soir par des fruits. Moins calorique et plus santé. Un fruit le soir m’aide aussi à m’endormir un peu plus rapidement au coucher qu’une collation sucrée. En 1 mois, j’ai mangé plus de fruits que dans la dernière année. Juste pour ça, ça valait la peine de relever le défi sans sucre.

IMG_0564.JPG

As-tu maigri?

Je n’ai pas beaucoup maigri. Du moins, pas autant que l’entraîneur Maxence Roy l’affirmait. Je n’ai perdu que 3 livres, ce qui est loin des kilos promis. Par contre, ma silhouette a changé un peu et, oui, mon ventre est moins gros.

De son côté, Aimée a maigri aussi. Elle ne peut le quantifier précisément, car elle ne se pèse pas souvent, mais ses vêtements sont vraiment plus lousses (et ça lui fait un peu peur. Elle a menacé de recommencer à manger du sucre pour ne pas avoir à changer de garde-robe!). Par contre, elle a remarqué qu’elle mange généralement moins. Elle non plus ne grignote plus le soir ni entre les repas, et elle n’en ressent même pas le besoin. Même durant les repas, elle n’est pas toujours capable de terminer les portions d’aliments – non spécialement sucrés – qu’elle avalait autrefois et qui lui suffisaient à peine. Et manger du sucre lui donne désormais mal à la tête.

Et maintenant?

Je vais continuer à ne pas consommer de boissons gazeuses et de jus. Je ne vais pas recommencer à acheter des friandises pour éviter de grignoter le soir devant la télé. Je vais acheter du lait d’amande sans sucre, car je me suis habituée au goût maintenant.

Ne serait-ce que pour ces nouvelles habitudes, ça valait la peine de faire ce défi!

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.

Publicités

Dormir mieux grâce aux cerises

Léonie

photo

J’envie les gens qui s’endorment facilement et j’envie les gens qui peuvent s’endormir dans n’importe quelles conditions. Ce n’est pas mon cas. Ça me prend en moyenne une heure pour m’endormir. Quand je suis stressée, ça m’en prend le double, parfois le triple.

Parce que je n’ai plus de glande thyroïde et que je prends du Synthroïd, je dois faire attention aux médicaments et aux produits naturels que je prends. Sous les conseils du pharmacien, j’avais essayé les capsules de mélatonine, mais je n’avais pas vu de différence en ce qui a trait à mon insomnie. Le problème n’est pas que je ne suis pas fatiguée, le problème est que je ne suis pas capable d’arrêter de penser.

Puis je suis tombée là-dessus et j’ai décidé d’essayer le jus de cerise.

Il existe peu d’études liant la consommation de jus de cerise ou de cerises fraîches à la qualité du sommeil. Pourtant, les cerises renferment de la mélatonine et des proanthocyanidines (antioxydants), deux régulateurs naturels de sommeil. Les cerises sont également conseillées si on veut se calmer les nerfs. Le prix d’une bouteille de jus de cerise tournant autour de 6 $ (moi, j’ai pris celle-ci), je trouvais que ça valait la peine d’essayer.

30 minutes avant de me coucher, j’ai bu environ ½ tasse de jus mélangé à ¼ de tasse d’eau, car je trouvais le goût trop concentré. En me couchant, j’ai remarqué une bonne différence. Moi qui, habituellement, n’arrête pas de penser à tout et à rien au coucher, je me sentais calme. J’étais capable de ne penser à rien ! 15 minutes plus tard, je dormais.

J’ai poussé l’expérience pour le reste de la semaine, question de savoir si ce n’était qu’un hasard ou si le jus de cerise avait vraiment une incidence sur mon sommeil.

Toute la semaine, j’ai pris moins d’une heure pour m’endormir. Mais le plus merveilleux est de voir à quel point j’étais capable d’être calme et de faire le vide. Alors qu’habituellement, mes pensées fusent dans tous les sens au coucher, dorénavant je suis capable de me calmer, de baisser le son de mon cerveau.

J’ai aujourd’hui échangé le jus de cerise contre les cerises, car je trouve qu’il y a beaucoup trop de sucre dans le jus. L’effet est le même et les cerises m’aident à m’endormir.

Effet placebo ou véritables bienfaits? Je ne pourrais pas me prononcer, mais les cerises font maintenant partie de ma routine en soirée.

Note: J’ai acheté le jus de cerise à La Pomme d’Api. Vous pouvez aussi en trouvez dans les magasins d’aliments naturels et j’en ai vu dans quelques épiceries.

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.