Archives du mot-clé Oxyde de zinc

Bioéternel: crème de rêve… pour le jour!

Aimée

Voilà un bon moment déjà que je me cherchais une nouvelle crème de jour avec protection solaire minérale (à l’oxyde de zinc). Les crèmes avec protection abondent généralement, mais avec filtre chimique. Avant, j’utilisais la crème de jour de Green Beaver; mais elle est discontinuée depuis au moins deux ans – je m’en souviens, car j’avais fait la demande à leur kiosque à l’Expo Manger santé, et on m’avait répondu qu’une nouvelle crème s’en venait pour l’an d’après. L’an d’après, il n’y avait pas de nouvelle crème. Du moins, pas comme je la voulais.

À plusieurs endroits à l’Expo cette année, dont chez Zorah, nous nous sommes fait dire que bon nombre de compagnies de biocosmétiques ne tenaient pas de crème de jour avec filtre minéral, car, apparemment, il préférable de se mettre une crème hydratante «ordinaire» et ensuite une véritable crème solaire. Soit. Il est primordial de bien se protéger avant une exposition au soleil. Je ne remets pas ça en question. Cependant, je travaille de la maison, ma fenêtre est abritée par un balcon, et je ne sors généralement pas avant 16 ou 17 heures; donc je pense que je peux me permettre une crème deux en un sans virer folle, pour la plupart de mes journées de semaine.

La découverte: Soleil doré de Bioéternel

bioeternel_produit_17
Source: bioeternel.com

C’est alors que nous sommes tombées sur le kiosque de Bioéternel. La préposée, fort gentille au demeurant, nous a expliqué que leur crème de jour pour le visage Soleil doré était leur produit qui se vendait le mieux… et il est très facile de comprendre pourquoi! Le simple essai que nous avons fait sur place était déjà convaincant.

La crème est fluide, elle est absorbée en un rien de temps et, surtout, elle ne laisse pas de film blanc sur la peau, comme la plupart des crèmes minérales. Par contre, passez un doigt sur votre joue et vous sentirez, à la texture, qu’elle est bien présente pour vous protéger. La vendeuse nous a dit que son chum l’utilisait et que c’était la seule crème du genre qui ne blanchissait pas toute sa barbe. 😉

Le packaging est aussi pratique et élégant pour une petite compagnie. Le rapport qualité prix (54$ pour 50 ml) est également à mon avis assez bon si l’on compare à d’autres compagnies québécoises de même envergure, à l’approche naturelle.

La compagnie Bioéternel

Selon le site Web, «Des cosmétiques naturels à 100%, haut de gamme et sans conservateur chimique constituent l’essence même de la mission de Bioéternel. [Ils sont] composés d’ingrédients biologiques, frais et de qualité supérieure vérifiés par Québec Vrai. Les créateurs de Bioéternel […] ont privilégié des matières premières équitables et du Québec.»

Par ailleurs, l’une de leurs particularités est d’axer leurs gammes selon les divers types de peau (normale, sensible, couperosée, sèche, mixte à grasse, à taches pigmentaires). Ainsi, vous pouvez vous procurez des soins adaptés et même des ensembles complets.

En plus des produits pour le visage, on y offre des produits pour le corps: gels douche, baumes à lèvres, déodorants, crèmes. Léonie essayons en ce moment plusieurs d’entre eux que nous nous sommes procurés, dont un déodorant, deux crème de nuit et un gel antiâge.

Où acheter les produits Bioéternel?

Un moyen simple est de commander en ligne. La livraison est gratuite pour les commandes de plus de 80$, et un produit est offert à l’achat d’un certain montant (promotion variable: à vérifier lorsque vous passez votre commande).

Par ailleurs, ils sont aussi offerts dans plusieurs boutiques à travers le Québec. Cliquez ici pour consulter la liste des points de vente.

Vous nous en donnerez des nouvelles!

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.  

Publicités

Pour des lèvres zen

Aimée

Malheureusement, j’ai dû modifier ce billet depuis sa publication, après avoir découvert, à mon grand désarroi, que les produits Buddha Balm ne sont plus sur le marché. En attendant d’épuiser mes réserves (il m’en reste plein!), je vous donne quand même quelques trucs pour vos lèvres sèches.

Si vous suivez ce blogue depuis un bout, ou si vous me connaissez personnellement, vous savez sûrement que je suis une partisane de la «loi du moindre effort», surtout en ce qui concerne l’apparence. Il y a l’hygiène, qui est un passage obligé – sauf peut-être lors d’un mois sans shampoing! –, mais, pour le reste, je suis assez slack. C’est comme si les petits désagréments de la vie, comme avoir les mains ou les lèvres sèches, par exemple, ou encore avoir du vernis complètement écaillé sur les ongles, ne me faisaient pas un pli.

Je n’ai donc jamais été friande du baume à lèvres, c’est-à-dire du bon vieux lypsyl. Je n’en achetais que très rarement, pour le perdre quelque part et finalement ne jamais en mettre. Le pire, c’est que j’ai souvent les lèvres sèches; mon nez est presque constamment bouché, et donc je respire par la bouche. Je me promenais (et ça m’arrive encore) avec des croûtes blanches sur les lèvres, parfois à mon insu, parfois en toute connaissance de cause (je m’en fous), ce qui avait le don d’exaspérer mon chum.

Finalement, lors d’un voyage aux États-Unis, j’ai découvert le seul baume à lèvres qui a déjà trouvé grâce à mes yeux : le Buddha Balm, qui malheureusement n’est plus sur le marché aujourd’hui (tout le monde ensemble: hooooon!!!). C’était une marque qui se vantait de produire un baume naturel, à base de plantes (de soya surtout), offrant une protection solaire grâce à l’oxyde de zinc qui y était ajouté. Sans parabène, sans produit à base de pétrole, sans agents de conservation chimique. Mais, surtout, c’était un produit super efficace. Selon moi, il goûtait bon, et on nous envoyait toujours plein de petits collants avec des messages zen quand on commandait – j’aimais tellement ça que je le faisais venir en paquets de douze des États-Unis. 😦

Source: buddhabrand.com/products/

Vous avez sans doute déjà entendu parler des fameuses marques de lypsyl dans lesquelles on ajoute un agent – de l’alcool – qui fait en sorte qu’on en devient dépendant: on se sent mieux pendant quelque temps, puis nos lèvres s’assèchent et on a besoin d’en réappliquer sans cesse. Buddha Balm basait son marketing là-dessus, affirmant que son produit était efficace et «honnête». Mon amie Isabelle peut en témoigner: elle qui se mettait du baume à longueur de journée (7 à 8 fois par jour, selon ses dires, ce qui me semble une montagne), elle n’appliquait du Buddha Balm que deux  fois par jour.

Alors, faites vos vérifications: regardez avant d’acheter si votre baume contient, premièrement, de l’alcool, et voyez si vos lèvres ne sont pas tout à coup lisses plus longtemps; de plus, vous pouvez essayer ceux avec oxyde de zinc pour une protection solaire naturelle, non chimique. Faites-moi part de vos suggestions si vous en avez! Je suis en deuil!

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.