Archives du mot-clé Végétarisme

Le réconfort, selon Doomie’s

Doomies04.jpg

Léonie

Souvent, les gens associent le végétarisme et le véganisme à l’alimentation santé. Combien de fois je me suis fait dire, lors d’une sortie au restaurant : « t’inquiète pas, il y a de la salade! ». Je ne mange pas de viande parce que je ne veux pas manger d’animaux, pas parce que je veux absolument manger santé. Les végétaliens ont eux aussi des envies de fast food, mais comme souvent il n’y a rien sans viande ou sans produit animal au menu, on n’en mange pas.

Quand je suis allée visiter ma cousine à Toronto, je ne pouvais passer à côté de l’occasion d’essayer le restaurant végane Doomie’s.

Chez Doomie’s, pas de salade !

Le concept de ce petit restaurant de la rue Queen St. West est très simple : offrir des plats réconfortants de restauration rapide en version végane. La journée était chaude et collante et l’air climatisé n’arrivait pas à fournir lorsque nous sommes allées luncher. Malgré tout, le restaurant était plein à craquer et l’ambiance était au rendez-vous. Il y a même à l’entrée du restaurant un bar qui offre une belle variété de cocktails. Le style pub du restaurant est chaleureux et l’enseigne à l’entrée est un bon prélude à la tapisserie à la fois humoristique et engagée qui mène aux toilettes.Doomies01

Je ne sais pas pour vous, amis végétaliens, mais depuis que j’ai arrêté de manger de la viande, le goût du Big Mac me manque. C’est donc avec une joie non dissimulée que j’ai choisi au menu le Big D, leur version du célèbre burger, avec un à côté de frites « animal style fries ».

Doomies02Je n’ai pas été déçue! Le généreux burger, plus gros que celui de McDonald’s, était tout simplement délicieux, encore plus que mon souvenir de l’original.

Doomies03

Ma cousine, qui a une forte intolérance au gluten, a pour sa part essayé les tacos au maïs. Loin d’être végétarienne, elle a tout de même été conquise par son plat qui, je dois dire, était très goûteux!

Grande fan de biscuits Oreo (eh oui! Ils sont vegan!), j’aurais adoré essayé leur « deep fried Oreo », mais malheureusement, j’étais ronde comme un œuf après mon plat.

J’y retournerai certainement à ma prochaine visite à Toronto ! En attendant, j’ai demandé à notre serveuse de suggérer au proprio d’ouvrir un Doomie’s à Montréal…

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.

Publicités

On a essayé: le bistro Invitation V

Aimée et Léonie

Pour son anniversaire, Léonie a voulu sortir de la routine et célébrer dans un resto végétalien, Invitation V, sur Bernard dans le Mile-End. Tout le monde a accepté (parfois de moins bonne grâce!) de se prêter à l’expérience. La veille de notre visite, nous avons été amusés de voir que le comédien Woody Harrelson, végétalien de longue date, était allé y faire un tour.

13307338_965773913541096_7103880316224846839_n
Source: page Facebook du bistro

À notre arrivée, nous avons été très bien accueillis. Le menu et la carte des cocktails étaient alléchants, et le service très courtois. En entrée, Aimée a pris la soupe birmane aux pois chiches et elle l’a trouvée délicieuse. Léonie a essayé les bâtonnets de satay au tempeh et a bien aimé. Certains avaient pris une soupe à l’oignon avec du fauxmage Daiya et Cynthia, notre amie carnivore fanatique de fromage, n’y a vu que du feu! Mais l’entrée qui a volé la vedette était celle aux champignons pochés, une savoureuse entrée de champignons assortis, présentés dans une pâte philo.

Pour le plat principal, le filet végétalien a été de loin le plus apprécié. Il s’agit d’un morceau de tofu dans la chapelure, imitant le poisson, servi dans une sauce à l’aneth. Le mijoté au cari a aussi reçu de bons commentaires. Quant au risotto aux champignons, on s’entendait pour dire que la présentation était très réussie, avec diverses sortes de champignons savamment disposés, mais on s’attendait à quelque chose de plus garni comme assiette, côté quantité. Le chum d’Aimée a dit: «C’était correct», mais Léonie de son côté a adoré le plat.

 

Aimée a pris un hamburger à base de pois chiches et de poireau, et elle admet que son choix a été fixé par la possibilité d’avoir des frites de patate douce avec. Elles étaient très bonnes, mais payer 5$ pour cet ajout (4$ pour les frites ordinaires), c’était un peu exagéré. Léonie a goûté également de son côté au hamburger de champignon qui était délicieux.

Nous avons accompagné le repas d’une bouteille de blanc végétalien très doux et fruité, le vin Big House. La carte des vins et des cocktails ne comprenait que des boissons végétaliennes en belle variété, à des prix «normaux» dans le domaine de la restauration.

Dans l’ensemble, nous avons été satisfaits et nous avons passé une très belle soirée, mais nous avons trouvé que c’était un peu coûteux pour les quantités. C’est peut-être l’effet Mile-End ou l’utilisation d’ingrédients bio/locaux (nous aurions dû nous informer!) qui hausse les coûts. Par contre, tous les invités, la plupart ne cuisinant jamais végétalien, ont aimé leur plat. Ce n’est pas rien!

En résumé, Aimée serait prête à y retourner si on le lui offrait. Léonie, de son côté, serait prête à offrir aux autres d’y retourner! 🙂

Vous pouvez consulter le menu sur leur site Internet et il est même possible de réserver directement via celui-ci (un gros avantage, selon nous!)

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.  

Gâteau au chocolat et au fromage à la crème végane

Léonie

Nous avons célébré l’anniversaire d’une amie végane dans notre groupe et pour l’occasion, j’ai décidé de me lancer dans la confection d’un gâteau sans produit d’origine animale. Le gâteau a fait fureur chez les invités et la réaction a été unanime: « Ça parait pas que c’est végétalien! »

Je voulais vous partager ma recette. Je me suis fortement inspirée de mon livre de recettes, The Joy of Vegan Baking.

Gâteau au chocolat et au fromage à la crème végane

13169811_1236064999738882_1094152611_o

Ingrédients:

Gâteau:

  • 1 1/2 tasse de farine tout usage non blanchie
  • 3/4 tasse de sucre granulé
  • 1/2 cuillère à thé de sel
  • 1 cuillère à thé de bicarbonate de soude
  • 1/4 tasse de cacao
  • 1 cuillère à thé de poudre à pâte
  • 1 1/2 cuillère à thé d’extrait de vanille
  • 1/3 tasse d’huile de canola
  • 1 cuillère à thé de vinaigre blanc
  • 1 tasse de lait d’amande non sucré (ou d’eau)

Glaçage au fromage à la crème:

  • 1 paquet de fromage à la crème végane (j’ai pris le Daiya)
  • 1 tasse de sucre à glacer (sucre vanillé)

Glaçage au chocolat:

  • 1/3 tasse de beurre ou margarine végane
  • 2 tasse de sucre à glacer (sucre vanillé)
  • 1/3 tasse de cacao
  • 1 cuillère à thé d’extrait de vanille
  • 1 cuillère à thé de lait d’amande non sucré (ou d’eau)

 

13199301_1236064979738884_1350649328_o

Préparation:

Préchauffer le four à 350 degrés. Mélanger les ingrédients secs du gâteau dans un bol et faire un trou au centre des ingrédients. Verser dans le trou la vanille, l’huile, le vinaigre et le lait d’amande. Bien mélanger le tout. Verser le mélange dans un moule à gâteau préalablement huilé et fariné. Cuire 30 minutes et vérifier la cuisson à l’aide d’un cure-dent ou d’un couteau.

Lorsque le gâteau est refroidi, coupez-le en deux. Personnellement, ma technique préférée pour couper les gâteaux est celle  de la soie dentaire.

Mélanger le sucre à glacer et le fromage à la crème végane dans un bol. Étendre le tout sur le dessus de la partie du bas du gâteau. Déposer ensuite la partie du haut sur le glaçage au fromage.

Mélanger dans un bol les ingrédients du glaçage au chocolat. Mettre en dernier le lait d’amande quelques gouttes à la fois afin d’arriver à la consistance désirée. Étendre le mélange sur le gâteau.

N’oubliez pas de décorer votre gâteau 🙂

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.  

Deux épiceries zéro déchet bientôt à Montréal

Léonie

On entend de plus en plus parler d’épiceries zéro déchet. Le principe est de réduire au minimum l’empreinte écologique découlant du fonctionnement du commerce. Concrètement, ça veut dire des produits en vrac, peu ou pas d’emballage, des sacs réutilisables, etc. Prochainement, deux de ces épiceries verront le jour à Montréal.

Épicerie Loco – Villeray

Loco

4 étudiantes de l’UQÀM, Sophie Maccario (doctorante en sciences de l’environnement), Andréanne Laurin (M.Sc. sciences de l’environnement), Martine Gariépy et Marie-Soleil L’Allier (maîtrise en sciences de l’environnement) ont décidé de relever le défi de mettre sur pied une épicerie zéro déchet, où les clients pourront faire toute leur épicerie sous un même toit. Afin de mener leur projet à terme, les 4 Montréalaises se sont inspirées de Béa Johnson, une pionnière du zéro déchet aux États-Unis. L’Épicerie Loco devrait ouvrir en juin dans Villeray. L’adresse exacte devrait en être dévoilée sous peu. Pour plus d’informations, surveillez leur site Internet et leur page Facebook!

Les filles sont aussi en lice pour une bourse dans le cadre du concours « Entrepreneure coup de coeur », alors si le projet vous emballe (désolée pour le jeu de mots!), prenez une minute pour voter pour leur projet! La date limite du concours est le 17 mai.

Épicerie Vrac et Bocaux – Rosemont

Vrac

Nelly Mermet-Grandfille et Thomas Tiberghien, un couple de Rosemont, ont annoncé l’ouverture prochaine d’une épicerie zéro déchet dans le quartier, probablement en septembre. Promettant plus de 250 produits locaux et bios à prix compétitif, pour la plupart en vrac, Vrac et Bocaux aimerait offrir tout à la même adresse: produits secs, produits frais, fruits et légumes, produits d’entretien, produits corporels… et beaucoup d’autres encore.

Si vous voulez aider Nelly et Thomas, vous pouvez le faire sur Potloc. Vous pouvez également visiter leur page Facebook afin d’avoir toutes les nouvelles concernant leur projet!

Quelques adresses offrant des produits en vrac

Produits nettoyants Lemieux

Frenco

Pomme d’Api

La vie en vrac

Le Vrac du Marché

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook

Les produits Aux Vivres

Léonie

Aux Vivres est un restaurant vegan situé sur St-Laurent, à Montréal. Si vous n’y êtes jamais allé, vous devez y remédier et aller essayer leur fameux bol du dragon ou leurs délicieux brownies.

Récemment, j’ai découvert que Aux Vivres avait mis en marché quelques-uns de leurs produits dans les magasins. Je voulais vous parler de quelques produits que j’ai goûtés.

 

Sauce chipotle Chipotle sauce

J’ai acheté cette sauce chez Rachelle Béry à la place de ma traditionnelle végénaise. Cette sauce chipotle au goût épicé et fumé est parfaite pour les frites, les burgers et les hot dogs (les miens sont sans viande, mais pour les carnivores, ça ferait tout aussi bien)! Petit hic : elle est plus liquide que de la mayo.

 

Tempeh mariné aux oignons fumés2780_Tempeh-fum----l-oignon-aux-vivres

Je ne suis pas une fan de tofu, alors je suis toujours prête à essayer des options vegans pour manger des protéines. J’ai acheté ce tempeh mariné à l’Expo Manger Santé et Vivre Vert en mars dernier. Ce tempeh fumé aux oignons est prêt à manger et son goût est parfait pour les sautés. Bien meilleur que le tofu, selon moi!

 

Sauce Dragondragon_s

Cette fameuse sauce fait le succès des bols dragon au restaurant. J’ai essayé la sauce avec le tempeh et je dois dire que je suis complètement tombée sous le charme. Passe-partout avec son goût de tamari et levure alimentaire, elle peut accompagner vos plats de riz, pâtes ou même salades.

 

Bonus : wraps sirocco

Ce sandwich au humus et tapenade wrap_3d’olives offre un goût méditerranéen parfait. J’ai découvert ce wrap à la cafétéria de l’Université de Montréal et j’étais heureuse de trouver dans le frigo une option végétalienne pour le souper. Par contre, le coût est environ le double d’un sandwich « ordinaire ».

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.

Concours Expo manger santé et vivre vert!

Léonie

Aimée et moi adorons l’Expo manger santé et vivre vert qui a lieu chaque année au printemps. C’est le moment parfait pour découvrir de nouveaux produits et adopter de nouvelles habitudes de vie saine!

Avec 3 scènes éducatives, plusieurs conférences et démos, des centaines d’exposants, dont plusieurs qui offrent des dégustations de leurs produits, l’Expo vous promet de belles découvertes en cette 19e édition!

Plusieurs commerçants en profitent pour offrir aux visiteurs des rabais avantageux sur leurs produits. Je vous conseille d’apporter des sacs réutilisables et votre liste d’épicerie, car vous risquez de revenir bien chargémanger-sante-visuel-evenement.jpg!

Ça vous intéresse d’aller y faire un tour? Nous avons une paire de billets pour Montréal à faire tirer! Rendez-vous sur notre page Facebook pour participer. Le concours prendra fin le 6 mars à 20h. Bonne chance!

Je craque pour Nuts to you!

Léonie

Connaissez-vous les beurres de noix Nuts to you Nut Butter?

Petite compagnie familiale établie en Ontario, Nuts to you fait des beurres de noix naturels. Et alors, me demandez-vous? Vous ne comprenez pas. Ils ont de TOUT! Des beurres d’arachides, d’amandes, de noisettes, de macadam, de cajous… Mais aussi des beurres de graines de tournesol, de graines de citrouille… Et j’en passe!

Tous leurs beurres de noix sont faits à partir de noix seulement. Pas de sucre, de sel, d’huile ajoutés. Certains sont même biologiques! nuts.jpgSi vous êtes habitués à la consistance du beurre d’arachides commercial, ça va vous demander un peu d’adaptation (le beurre de noix naturel colle un peu plus au palais!).

Je ne peux plus me passer des produits de cette belle compagnie canadienne.

À ma connaissance, la compagnie n’a pas de site Internet, mais voici leur page Facebook.

Les produits Nuts to you sont offerts dans les épiceries naturelles, mais aussi dans quelques grandes surfaces.

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.  

Barres granola maison

Léonie

Il est prouvé depuis longtemps que cuisiner revient moins cher par portion qu’acheter un produit tout fait. Aussi, de cette façon, nous consommons des aliments plus frais, moins transformés et sans produits de conservation.

Je suis une personne paresseuse. Je suis prête à cuisiner, mais il ne faut pas que ça me prenne des heures et il faut que les résultats soient plus grands que les efforts.

J’ai regardé récemment dans Internet afin de trouver une recette de barres granola. J’adore les barres granola, mais je n’en mange pas souvent. La plupart des barres offertes en épicerie contiennent beaucoup de sucre raffiné et peu de bons aliments. Et lorsqu’elles sont plus santé, elles coûtent les yeux de la tête!

Voici donc la recette que j’ai essayée. Cette recette est une excellente base pour expérimenter avec une liste d’ingrédients plus élaborée. Personnellement, j’ai ajouté des pépites de chocolat.

Ma première tentative a été très bien, mais je ferai des ajustements à la prochaine. Je vais mettre des flocons d’avoine à l’ancienne pour une meilleure texture et j’ajouterai des pépites de chocolat pour un goût plus sucré.

IMG_4907.JPG

Barres granola végétaliennes – 10-12 portions

  • 2 ½ tasses de flocons d’avoine (rapides ou à l’ancienne)
  • 1 tasse de noix en morceaux (j’ai pris des amandes)
  • 1/2 tasse de raisins secs
  • 2/3 tasse de beurre de noix (j’ai pris du beurre d’amande naturel)
  • 1/2 à 2/3 tasse de sirop d’érable, de sirop de riz ou de miel pour une recette non végane – ajuster au besoin, si les aliments ne collent pas bien ensemble. (J’ai pris du sirop d’érable.)
  • 1 pincée de sel (au goût)

 

Instructions :

  1. Mélanger les ingrédients secs dans un bol.
  2. Mélanger le beurre de noix et le miel ou sirop dans un deuxième bol.
  3. Incorporer les ingrédients secs dans le deuxième bol et bien mélanger.
  4. Étendre le mélange dans un bol de verre et compacter le tout avec une cuillère.
  5. Mettre le bol au frigo pendant 4 h.

 

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.  

Popcorn maison: rien de plus facile!

Léonie

Depuis plusieurs années, je n’ai pas de micro-ondes à la maison. Ça ne me manque pas vraiment, à part dans deux cas bien précis: quand j’ai envie de faire chauffer mon sac magique et quand j’ai le goût de maïs soufflé.

Pour le sac magique, il n’y a rien à faire. Je garde le mien au congélateur en tout temps (ce qui est pratique quand je me cogne l’orteil ou quand j’ai mal à la tête). Mais, pour le popcorn, j’ai découvert récemment que c’était facile à faire à la casserole. Et plus santé!

J’ai acheté du grain de maïs bio en vrac à la Pomme d’Api (vous pouvez en trouver aussi dans les boutiques d’alimentation naturelle). J’achète le plus possible mon maïs biologique, car c’est un des aliments qui contiennent le plus de pesticides.

Donc, pour faire du popcorn maison, vous avez besoin de :

  • Une casserole avec un couvercle
  • Maïs à éclater
  • Huile de noix de coco
  • Assaisonnement (au goût)

Allumez votre élément à médium, mettez une cuillère à table d’huile de noix de coco dans la casserole. Laissez chauffer l’huile quelques secondes, le couvercle sur la casserole.

Ajoutez du maïs (pour une personne, je dirais ¼ de tasse de grains environ) dans la casserole et fermez le couvercle. Brassez doucement la casserole pour faire bouger les grains. Les grains vont «poper» comme au micro-ondes. Quand les «pop» commencent à s’espacer, enlevez la casserole du feu.

popcorn01.JPG

Vous pouvez ajouter au maïs du beurre ou de la margarine fondue, du sel, du paprika ou de la levure alimentaire, si vous le désirez. Sinon, il est également délicieux nature!

Toutes les cuisinières sont différentes, alors n’hésitez pas à ajuster l’intensité de votre élément pour obtenir le meilleur popcorn possible. Attention à ne pas le mettre trop haut, car les grains ne seront éclatés qu’à moitié.

Que mettez-vous sur votre popcorn?

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.  

 

Puttanesca crue

Aimée

Mon chum et moi avons trouvé en ligne cette recette de puttanesca il y a plusieurs années; je l’avais copiée sur mon ordinateur et je n’ai plus la référence d’origine. Désolée! Je la fais souvent avec des pâtes que nous cuisinons nous-mêmes de A à Z, avec une machine à pâtes. Mais, pour une version cent pour cent sans cuisson, vous pouvez utiliser des pâtes de courgette.

P1050098

Il est également facile d’en faire une recette végétalienne si vous remplacez les anchois. Je sais que, même sans être végétariens, plusieurs n’aiment tout simplement pas les anchois, mais je vous conseille néanmoins d’opter pour un substitut, car l’équilibre des saveurs est important! La meilleure suggestion que j’ai dénichée en ligne: du raifort (perso, j’adore le raifort!). Ça reste dans la même «tonalité» de goût. Sinon, on recommande de le remplacer par d’autres poissons (thon ou sardines, mais ça reste pas très vegan-friendly!), par des câpres (ce qui semble un peu inutile, car il y en a déjà dans la recette) ou par de la fleur d’ail (ça partage le côté très salé des anchois).

Pour quatre personnes

  • ½ tasse d’huile d’oliveP1050094
  • 4 gousses d’ail, pelées et coupées en deux
  • 6 tomates italiennes, hachées
  • 5 filets d’anchois, finement émincées – ou votre substitut!
  • ½ tasse d’olives noires dénoyautées, égouttées et tranchées
  • 1 cuillérée à table de câpres égouttés et hachés
  • 4 branches de persil frais, hachées
  • 2 branches d’origan frais, hachées
  • 1 cuillérée à thé de piments rouges broyés
  • 1 livre de pâtes longues

P1050092Je vous recommande de préparer la sauce à l’avance, pour que les ingrédients aient le temps de macérer et que les saveurs se développent.

Placez les gousses d’ail dans l’huile d’olive et laissez-les infuser.

Pendant ce temps, dans un grand bol, combinez les tomates, les anchois, les olives, les câpres, le persil, l’origan et les piments broyés. Mélangez bien.

Environ une demi-heure plus tard, si vous souhaitez avoir des pâtes cuites, faites chauffer l’eau. Si vous préférez des pâtes de courgettes, commencez à couper les courgettes et à les faire égoutter.

Lorsqu’elles sont prêtes, mélangez les pâtes à la sauce, et ajoutez l’huile d’olive après en avoir retiré les gousses d’ail.

Brassez bien le tout; c’est déjà prêt à servir! Régalez-vous! 🙂

P1050096

Pour ne rien manquer de nos publications, aimez notre page Facebook.